Vielles pizzicas du Salento, polyphonies un peu rauques, femmes enjouées, arcadies sauvages, tarentelles de mes maux non délivrés, infinie douceur.