Bribes de la seconde vague (18 octobre 2020 – 31 décembre 2020).

Le deuxième confinement a commencé le 30 octobre 2020 et s’est terminé le 15 décembre. Mais la seconde vague était perceptible dès la fin septembre. Je suis très peu sorti durant ces semaines-là.

18 octobre 2020

J’ai participé, symboliquement et brièvement, à la manifestation de solidarité avec Samuel Paty, enseignant assassiné par un fanatique islamiste pour avoir expliqué à ses élèves ce qu’était la liberté d’expression. Il ne s’agit pas ici de défendre la France, mais les principes bien plus universels : le droit à un enseignement critique, ancré dans les réalités contemporaines, la liberté d’expression…et le fait qu’on ne peut être exécuté pour ses idées.

Album photo ici.

23 octobre 2020

L’air était doux, cette après-midi, et il y avait une belle lumière. Le Père Lachaise est à deux pas de chez moi. Les morts ne risquent pas de me contaminer et la vie s’y voit très bien. Promenade.

Album photo ici.

28 octobre 2020

A ceux qui se plaignent d’un nouveau confinement, je conseille de voir (où ?, comment ?), « Une vie secrète » (« La trinchera infinita ») de Jon Garaño, Aitor Arregi et José Mari Goenaga : la vie d’un républicain espagnol andalou, obligé de se cacher dans une cave pendant trente ans pour échapper à la répression franquiste. Ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais c’est un film attachant, qui permet de relativiser : être confiné, privé de cinéma, de théâtre, de concerts, pendant quelques semaines, pour le bien de la collectivité, n’est rien à côté de la vie ruinée des « topos.

Bande-annonce.

28 octobre 2020

On annonce le décès d’Alain Rey. J’adorais ses billets matinaux sur France Inter dans lesquels il traçait l’histoire du mot du jour. L’érudition joyeuse !

28 octobre 2020

Conspiration : respiration des cons.

28 octobre 2020

Marx a écrit que l’objectif du communisme est que chaque homme puisse devenir un Raphaël. Je ne sais pas ce qu’il a écrit sur la pandémie. Je ne suis pas sûr qu’il parle de la covid-19, mais tout n’a pas été traduit. Je vais vérifier.

29 octobre 2020

A Paris, la mode c’est de le porter autour du cou.

29 octobre 2020

Plus le temps passe et plus j’ai de l’affection pour Patti Smith. Je regrette que mon anglais ne soit pas suffisant pour comprendre tous ses textes et je regrette aussi de ne l’avoir jamais vue en scène. Elle est toujours là.

30 octobre 2020

En période de confinement, les librairies indépendantes doivent fermer. Amazon, les hypermarchés et même à présent la FNAC peuvent continuer à vendre des livres. Distorsion de concurrence. Solidarité avec les librairies indépendantes.

31 octobre 2020

L’entrée du Père Lachaise est dans mon périmètre autorisé. Je ne sais à quelle allée le rayon d’un kilomètre se termine, mais je suppose que c’est tout l’espace qui est autorisé. Aujourd’hui, je ne fais pas attention aux noms sur les tombes et caveaux. Je me contente de vaguer dans ces allées où les risques de rencontrer un non-masqué sont moindres. Grand ciel bleu, soleil, air froid et tonique. Un temps de Toussaint, dirait-on en Belgique. Les Parisiens fêtent peu leurs morts. Rares sont les tombes fleuries. La seule célébrité que je croise est Fernand Braudel. Belle tombe avec un cercle, une droite, une ligne courbe qui s’entrecroisent. Le me demande ce que l’auteur de « L’identité de la France » penserait de ces jeunes extrémistes de « Génération identitaire » qui ont défilé il y a deux jours à Nice avec des cris de guerre. Alors que je redescends l’allée centrale vers la sortie, une jeune joggeuse avec des brassards vert fluo se fait refouler par les gardiens. J’ai envie d’entrer dans une longue, très longue, léthargie hivernale.

31 octobre 2020

Le sens de l’Histoire tourne en rond.

31 octobre 2020.

Peut être une image de instrument de musique et texte qui dit ’Essai La culture à l'ère du numérique Plateformes, normes et politiques A. Vlassis, M. Rioux et D. Tchéhouali (dir.) Collection Maison des Sciences de 'Homme >> Presses Universitaires de Liège’

Très content d’avoir participé à ce livre. Merci à Antonis Vlassis de l’invitation. Ce fut un plaisir de revenir dans mon Alma Mater après un quart de siècle d’absence. Mais pourquoi cette mire en couverture, évoquant la vieille télévision analogique ?

1er novembre 2020

Peut être une image de une personne ou plus et arbre

Ciel bas et lourd comme un couvercle. Lumière grise. Mais l’air est anormalement doux et je me décide malgré tout à la promenade. Trop de monde à l’entrée du Père Lachaise. Ce n’est pas le jour pour trouver la tombe de Katerina Golubeva. Je descends la rue de la Roquette jusqu’au square, qui remplace l’ancienne prison, où l’on exécutait les condamnés à mort. Des jeunes, sur le terrain de basket, échangent le ballon et leurs postillons. La loi ? La mort ? Ils ne connaissent pas, sans doute. Assise sur un banc, une jeune femme peint une aquarelle du parc. On dilue son spleen comme l’on peut.

1er novembre 2020

Mourir en se sachant idiot est quand même mieux que mourir en ne le sachant pas.

1er novembre 2020

« Melodias de Melancolia – A la mar » de Nicolas Bacri par Patricia Petibon.

2 novembre 2020

Les jours se suivent et se ressemblent. Pendant que je fume mon petit cubain à la fenêtre, j’observe un jeune couple qui sort de l’immeuble d’en face. Tous deux ont un sac au dos. Ils se dirigent vers la station de métro. Ils quittent Paris. Lui tire un diable chargé de cartons. Elle, en imperméable jaune de pêcheur, emporte une plante verte.

2 novembre 2020.

Un souvenir de mon grand-père Edouard, instituteur. (Un bon Arman, selon Jacques Charlier).

Aucune description de photo disponible.

2 novembre 2020

Peut être une image de texte qui dit ’omt pas des brosses a opiunt parier. Les deux hommes se promenaient donc dans le parc en fumant de longs cigares qui, bien qu'en partie consumés, mesuraient encore, l'un un mètre dix, autre trente-cinq. Expliquez cela comme vous pourrez quand je un mètre vous aurai dit qu'ils les avaient allumés en même temps. Le plus jeune, celui dont la cendre était une femme blonde qu'i apercevait très bien en baissant les yeux, et qui faisait montre 'une exaltation inouïe, donnait le bras au second dont la cendre, une femme brune, était déjà tombée.’

3 novembre 2020

Peut être une image en noir et blanc de 1 personne, vélo, route et rue

Une pensée pour Vienne. (juillet 2011)

3 novembre 2020

3 novembre 2020

Jacqueline Du Pré. Je me souviens de l’avoir découverte à Manchester grâce à un documentaire sur Channel 4. Ses sonates de Beethoven sont les premiers CD que je me suis achetés. Tiens, je vais les réécouter pour la centième fois.

Pascal fait du mélobrahms.

3 novembre 2020

Espère que les Wallons du Wisconsin ne font pas de bêtises.

4 novembre 2020

4 novembre 2020

Patience.

4 novembre 2020

Il semble qu’à Baltimore, Biden a gagné sans avoir à saouler Edgar Allan Poe.

4 novembre 2020

Je pense qu’il faut avoir confiance. Même Fox News ne donne pas suite à ses injonctions de considérer que l’Arizona n’a pas été gagné par Biden. Il a le droit de demander des recomptages, mais cela ne devrait pas aller très loin. Il n’est pas arrivé à bloquer le dépouillement des votes par correspondance.

Si Murdoch ne soutient plus le POTUS, celui-ci est foutu. Le plus étonnant est que Fox pourrait bien être le premier média américain annonçant la victoire de Biden.

5 novembre 2020

Patti Smith chante pour les électeurs new yorkais.

5 novembre 2020

Je regarde très peu les séries américaines. Je sais, j’ai tort.

5 novembre 2020

L’ex chanteur des Sex Pistols John Lyndon roule pour Donald Trump. Nous savons à présent que l’horizon politique du futurisme de Marinetti et du « No Future » des Sex Pistols est assez similaire.

5 novemnre 2020

Dans le style pythie, je préfère la jeune Patti Smith. C’est un document assez incroyable, qui permet de passer le temps en attendant les résultats,. La dame a plus de 3 millions d’admirateurs sur sa page Facebook. Evidemment, le chiffre peut avoir été gonflé et la vidéo ne permet pas d’estimer le nombre de personnes présents dans la salle. Le jeune homme qui marche derrière intrigue. A un moment il contribue par une lecture. Plus tard, dans sa transe, elle se tourne vers lui. C’est du postmodernisme évangéliste.

(Note. On peut également voir sur la page Facebook une version beaucoup plus longue. Mais celle-ci a été coupée. La version qu’on pouvait voir ce jour-là faisait 2 heures 23 minutes et se terminait par une sorte de pratique d’exorcisme, avec glossolalie, sur une jeune Noire, probablement mineure).

5 novembre 2020

Je suis les analystes de CNN, qui expliquent pratiquement county par county, l’évolution des chances de Biden de gagner. Leur « tableau magique » est assez fascinant, même quand on ne connaît pas les territoires concernés. Je suppose qu’on verra ce type de tableau aux prochaines élections françaises.

5 novembre 2020

Peut être une image en noir et blanc de 2 personnes, personnes assises et vêtements d’extérieur

Solitude à la Trump Tower (New York, mars 2009).

Peut être une image de une personne ou plus

Solitude à la Trump Tower – 2 (New York, mars 2009).

5 novembre 2020

« Quoique nous fussions certains de ne point toucher terre, les habitants avaient reçu ordre de rester chez eux » (André Breton, Poisson soluble, 1924).

6 novembre 2020

Consternant !

6 novembre 2020

J’avais reçu Le colosse de Maroussi d’Henry Miller comme prix à l’Athénée royal de Seraing. Mon père était furieux et m’avait incité à aller l’échanger.  il craignait que la découverte de Miller me conduise à la découverte de Sexus et autre Tropique du Capricorne. Je pense qu’il associait Miller à la revue Planète, dont il avait horreur. J’étais bien ingénu à l’époque. . Résultat : j’ai épousé une angliciste portugaise qui, à l’époque de Salazar, a fait son mémoire de licence sur Henry Miller. Finalement, j’ai lu beaucoup de Miller, mais toujours pas Le colosse.

6 novembre 2020.

L’équipe des journalistes de CNN est en pleine euphorie. Rien n’est fait, mais nous pouvons déjà annoncer les vainqueurs : les juristes !

6 novembre 2020

Fiat de luxe, c’est une contradictio in terminis.

7 novembre 2020

Too close to fall.

7 novembre 2020

Je pense que les clowns devraient porter plainte pour diffamation contre tous ceux qui, depuis quatre ans, insinuent que l’actuel POTUS est un de leurs collègues.

8 novembre 2020

Le complotisme, léthal profond de la pensée.

9 novembre 2020

Devons-nous considérer comme faisant partie de l’héritage des Lumières le passage du Contrat social dans lequel Rousseau loue Mahomet d’avoir « bien lié son système politique » et d’avoir mieux résolu les rapports entre l’Etat et la religion que le christianisme ?

C’est ce qu’il y a de sympathique avec les Lumières et leurs auteurs : nous avons à coeur de les défendre tout en les critiquant.

11 novembre 2020

A un ami qui s’inquiétait du fait que les networks ont interrompu un discours de Trump, j’ai répondu que la manière dont Trump niait les résultats, à partir de sa tribune à la Maison-Blanche, s’apparentait à un début de coup d’Etat. Ceci dit, il n’est pas anormal qu’un candidat demande une vérification des procédures de dépouillement et demande des recomptages. En principe, la validation finale doit se faire le 8 décembre. Si Trump et les siens continuent à mettre en cause les résultats au-delà de cette date, je pense qu’alors le coup d’Etat ne sera plus larvé.

11 novembre 2020

Chronique du petit cubain (suite). Hier soir, alors que je fumais à la fenêtre mon petit cubain en écoutant le lied « Der Kuss » de Ludwig van V., j’ai remarqué, dans une voiture noire, un couple qui faisait l’amour. A un moment donné, le klaxon de l’Audi a beuglé.

12 novembre 2020

Ce qui me frappe, outre les inévitables Zemmour, Bercoff et Menard, c’est la multiplication des comptes anonymes sur les réseaux sociaux pour défendre Trump et sa théorie de la fraude (y compris dans les versions les plus sophistiquées comme celle de Sydney Powell sur le supposé logiciel systématisant les biais). Certains comptes, tel que Lacroixdusud sont apparus cet été et ne traient que du seul sujet des élections américaines, avec des dizaines de milliers d’abonnés et de visionnement.

12 novembre 2020

Les Madrigaux de Monteverdi adaptés par Sonia Wieder-Atherton, je crois que c’est ce que je connais de plus beau.

Il faut aussi regarder sur la page Facebook de Sonia Wieder-Atherton les petites vidéos dans lesquelles elle raconte ses études au Conservatoire de Moscou.

14 novembre 2020

Je crois que je suis un peu comme Marx : je préfère travailler sur des chiffres plutôt que sur des équations. Je suis prêt à admettre que c’est une forme de paresse intellectuelle.

17 novembre 2020

Ce trumpisme francophone se nourrit d’éléments de langage absolument ridicules : il n’y aurait pas eu de guerre durant son mandat, il aurait mis fin à l’unilatéralisme américain, Hillary Clinton serait à l’origine de Daesh,… C’est vraiment un public d’analphabètes politiques qui est visé.

17 novembre 2020

Un certain K.D., qui dénonce les supposés complots de Soros me demande si je suis pour la dictature gauchiste.

Je lui réponds :

« Ne vous excitez pas en vain. J’ai eu Jean Gol comme professeur de droit de la presse. et je suis pour la liberté d’expression telle que définie dans l’article 10 de la Convention européenne des Droits de l’Homme. La liberté d’expression n’autorise pas la diffusion d’informations fausses sur les personnes. Cela s’appelle de la diffamation. Le jour où vous aurez la preuve que c’est Georges Soros qui est à l’origine de l’épidémie, nous pourrons en reparler.

En Belgique, les « atteintes portées à l’honneur » sont prévues dans le Chapitre V du Code pénal, articles 443 à 453-bis. Quelqu’un « est coupable de calomnie lorsque la loi admet la preuve du fait imputé, et de diffamation lorsque la loi n’admet pas cette preuve » (article 443). La peine est d’emprisonnement de huit jours à un an et en plus d’une amende (article 444). La dénonciation calomnieuse est punie avec un emprisonnement de quinze jours à six mois et une amende (article 445).Dans tous les cas prévus par le chapitre V, le minimum des peines peut être doublé (article 453-bis), « lorsqu’un des mobiles du délit est la haine, le mépris ou l’hostilité à l’égard d’une personne en raison de sa prétendue race, de sa couleur de peau, de son ascendance, de son origine nationale ou ethnique, de sa nationalité, de son sexe, de son orientation sexuelle, de son état civil, de sa naissance, de son âge, de sa fortune, de sa conviction religieuse ou philosophique, de son état de santé actuel ou futur, d’un handicap, de sa langue, de sa conviction politique, d’une caractéristique physique ou génétique ou de son origine sociale »

17 novembre 2020

Un ami, professeur dans un département universitaire de sciences de l’information et de la communication, m’écrit que chercher à contrer les fausses informations, diffamations et théories absurdes ou réactionnaires qui circulent sur les réseaux sociaux, c’est le tonneau des Danaïdes. « Les Danaïdes démocraties… » chantait Léo Ferré. Certes, mais si la réglementation se montrait plus exigeante en obligeants les réseaux sociaux, les forums de journaux et chaînes de radio et télévision et les hébergeurs de sites à être plus exigeants avec le respect de la loi, de la science et des faits, cela pourrait créer le plein emploi pour les licenciés en journalisme, en droit, en histoire et même en médecine.

Je me suis amusé à l’exercice ces derniers jours, par jeu, un peu comme on fait des solitaires aux cartes. Cela prend du temps, mais l’on peut obtenir des résultats : clouer le bec à ceux qui n’ont pas d’arguments (il y en a beaucoup), aider des amis à nettoyer leur liste d’amis, faire effacer par la RTBF un commentaire diffamatoire sur sa page Facebook et même faire clôturer le compte Twitter d’un maurassien pro-nazi. Cela demande patience, pédagogie et humour, mais c’est un passe-temps finalement assez déprimant.

Je n’ai pas dit que c’était une obligation. C’est comme la gymnastique matinale ou la prière du soir.

17 novembre 2020.

Peut être une image de 1 personne, livre et texte qui dit ’Jean Vde Paul: La Traduction, Vie Fibel par Robert oresentation Kopp annotation Claude Pichois rage. raa. votre BIBLIOTHEQUE 1018’

« Pour ma part, j’avouerais volontiers qu’un opuscule tel que celui que j’offre au monde, s’il venait d’un tiers, serait pour moi une nourriture exquise et revigorante. En effet, je le lirais de la bonne manière, c’est-à-dire à la fin du mois de novembre (…). L’ami du sublime retrouve volontiers ici les Belges, les Anglais et les Allemands, les trois peuples qui font naître le céleste du terrestre et chez qui tout ce qui est divin s’incarne en un morceau de viande ». ». Jean-Paul, Fr. Richter, « Avant-propos », Vie de Fibel, 1811.

18 novembre 2020.

Un inconnu défend le soi-disant documentaire Hold-Up : « Il n y a que la vérité qui dérange ».

Je lui réponds :

« Les mensonges, les erreurs, la propagande obscurantiste et un certain type de musique dérangent. La bêtise, aussi. »

19 novembre 2020

Je suis à la recherche d’ un article scientifique démontrant que les fournisseurs de matériel scolaire sont à l’origine, par leur lobbying, de l’école obligatoire. Cela m’intéresse car je voudrais réaliser un documentaire pour défendre cette thèse.

19 novembre 2020

Je vois que vous connaissez vos « classiques ». Quant à moi, en matière de mondialisme, j’en suis resté au journal de Fernando de Magalhes.

20 novembre 2020

J’ai un problème avec le nouveau mini-PC que je me suis acheté le mois dernier. Quelqu’un de mes amis serait-il en contact avec Hugo Chavez, qui me paraît être le seul informaticien susceptible de le réparer à mon avantage ? Merci de répondre en MP.

Vérifications faites, le disque dur principal a été produit en Chine. Je vais m’adresser à leur Président pour voir si il peut m’aider.

22 novembre 2020

Ce siècle avait vingt ans / Déjà Trump perçait sous Malaparte.

22 novembre 2020

La Ministre belge indique que la police belge pourrait perquisitionner pour vérifier que les réunions familiales ne réunissent pas trop de monde. Pascal Durand suggère « Il suffirait d’interdire Noël, on aurait gagné du temps et la police n’en perdrait pas à perquisitionner sous les sapins. » Je lui réponds : « Mieux : je propose la suppression du solstice d’hiver. Cela respecterait mieux la laïcité. Un arrêté royal serait suffisant. »

23 novembre 2020

Tiens, voilà que je retrouve Malaparte dans le livre de Sapiro Peut-on dissocier l’oeuvre de l’auteur ?, mais dans la liste des infâmes (p.133). Certes il fut un militant fasciste dans sa jeunesse, mais il a pris ses distances suffisamment tôt et ses oeuvres principales sont postérieures à cet engagement.

23 novembre 2020

Le virus vide les lieux de culte. C’est bien normal. D’après mes sources, il est l’invention de conjurés péteux sataniques.

25 novembre 2020

Profitant de mon heure de liberté, je suis monté jusqu’à la 28ème division. A travers le squelette des arbres noirs, le coucher de soleil sur Paris ne manque pas de distinction. Mais comme mes lunettes sont embuées et que nous sommes déjà entre chien et loup, je n’arrive pas à distinguer les noms et je ne trouve pas les deux théoriciens du goût. La cloche de la gardienne, lancinante, annonce que l’heure de fermeture approche et qu’il est temps de regagner la dictature des vivants.

26 novembre 2020

Peut être une image de nature, arbre et ciel

Doux soleil d’hiver au Square Maurice Gardette, dans notre périmètre autorisé. C’est l’emplacement des anciens abattoirs de Menilmontant. Maurice Gardette était un élu parisien, résistant, fusillé en 1941. Une pensée pour lui. Nous restons-là, sans rien faire. Des enfants jouent, comme dans une chanson de Marianne Faithfull. Un petit instant de bonheur est toujours bon à prendre.

26 novembre 2020

26 novembre 2020

Les Néerlandais, en peinture, ils n’y connaissent que dalles !

26 novembre 2020

Qui est Béatrice ? Une prétenDante ?

28 novembre 2020

Il est amusant de voir que les récents spécialistes en hydrochloroquine sont à présent experts en matière du droit constitutionnel de Pennsylvanie.

28 novembre 2020

Quelque chose de pourri au Royaume de France (suite). Aujourd’hui, les coiffeurs et coiffeuses ont retrouvé le droit de travailler. Nous pouvons sortir pendant trois heures, dans un rayon de vingt kilomètres. Grand ciel bleu, soleil, air doux. Je fumerais volontiers un petit cubain à la fenêtre. Mais la rumeur monte de l’Avenue. Marche des libertés pour protester contre la loi de sécurité globale et contre les violences policières. J’hésite un moment, pour les raisons sanitaires habituelles. Et puis, tant pis, j’y vais. Descendre l’Avenue de la République dans les grandes occasions a toujours quelque chose d’émouvant. 14 novembre 2015 après les attentats, victoire des Bleus, manifestation en hommage à Samuel Paty,…Piétons isolés, petits groupes, il y a un mouvement qui se dessine, un peuple qui marche vers un même lieu symbolique, une émotion collective. Difficile de rendre cela en photo. La Place de la République est colorée de monde. (Pourquoi dit-on toujours « noir de monde » ?). Difficile aussi de photographier une manifestation avec la buée sur les lunettes. Je les enlève, c’est un peu plus flou que d’habitude. Je fixe surtout les panneaux, qui traduisent la colère de ces derniers jours. Je suis le cortège, Boulevard du Temple, Boulevard Beaumarchais. Beaucoup de monde, mais tout est tranquille. Avant d’arriver Place de la Bastille, on perçoit que quelque chose commence à se gâter. Des gens commencent à faire demi-tour, s’engouffrent dans les rues latérales, voies de sortie. Je n’ai pas l’âme d’un photographe d’affrontements, je quitte le Boulevard par la Rue du Chemin Vert. Et là je tombe sur un petit commando de casseurs en train de se regrouper. Ils n’ont pas encore tous relevé leur capuche. Ils ont le crâne rasé, comme de bons petits fascistes. Ils s’apprêtent à aller démolir la manif, casser du flic, mettre le feu à un kioske de presse, justifier les budgets de la police. Des petits salauds.

Reportage photo ici

29 novembre 2020

Je ne savais pas que Les âmes mortes de Gogol était le livre de chevet du futur ex-POTUS.

1er décembre 2020

Les résultats des élections dans les Etats pivots (Pennsylvanie, Géorgie, Nevada, Michigan, Wisconsin, Arizona) gagnés par Biden ont à présent été tous certifiés. Il faut rendre hommage aux Secrétaires d’Etat et Gouverneurs Républicains et, dans le cas de la Pennsylvanie, aux membres républicains de la Cour suprême, qui ont résisté aux pressions, intimidations et menaces du POTUS pour pour permettre que le vote des électeurs soit respecté. Les appels à invalider les certifications, au meurtre des « traitres » ou au recours à l’Insurrection Act lancés par des proches du POTUS indiquent que c’est à présent la panique à bord.

DiGenova, un des avocats de l’équipe légale de Trump, appelle à l’exécution de Chris Krebs, le directeur de l’Agence de cybersécurité que Trump a viré parce qu’il avait garanti l’intégrité du système de vote. Il paraît que c’est « just a jole ». Le Général McInerneys appelle Trump à mettre en oeuvre l’Insurrection Act et à fusiller les traîtres.

2 décembre 2020

Je me demande qui sont ces « gens du Nord qui voyagent beaucoup » évoqués ce matin par François Ruffin : les 59, les Belges ou les Vikings ? Des gens dangereux, en tout cas, qui nécessitent que la France rétablisse ses frontières.

2 décembre 2020

Eduardo Lourenço. Photo André Lange-Médart

J’apprends avec tristesse le décès d’Eduardo Lourenço, le grand intellectuel portugais. Malgré ma médiocre connaissance de la langue, j’ai lu avec plaisir quelques uns de ses essais : prose à la fois limpide et complexe, d’une grande finesse dialectique qui est un guide très riche pour comprendre l’histoire de la culture, des représentations idéologiques et de la littérature portugaise.

J’avais eu le plaisir de l’entendre et de le photographier, il y a quatre ans, le 13 décembre 2916, lors de la présentation d’un des volumes de ses oeuvres complètes à la Fundaçao Gulbenkian.

3 décembre 2020

Mon souvenir de Valéry Giscard d’Estaing : lui avoir été présenté à l’Hôtel Lutetia en 1987, à l’occasion d’une des réunions du Groupe de prospective sur la télévision européenne, organisée par la Fondation européenne de la culture et l’Institut européen de la communication et dont il avait assuré la présidence. On a beau dire, il était impressionnant. Non, il ne m’a pas offert de diamants. Non, il avait dit : « Ah ! Le chercheur ! ». A peu près tous les autres participants étaient des présidents ou directeurs d’organismes de télévision.

5 décembre 2020

Ce soir, le POTUS et ses alliés en sont à 46 procès perdus contre 1 gagné. De plus une plainte auprès de la Cour suprême pour obtenir l’invalidation des votes par correspondance n’aboutira pas avant le 8 décembre, date limite pour l’invalidation des résultats. Mais deux demandes nouvelles d’annulation viennent d’être déposée en Arizona et en Géorgie. Des audits sont également demandés par les assemblées législatives en Arizona et en Géorgie. Il est fascinant d’observer ces évolutions, heure après heure, à travers Tweeter. En France mis à part trois ou quatre universitaires et un ou deux journalistes qui font un travail intéressant d’information et d’analyse, c’est la fachosphère qui est la plus présente, mélangeant intox et insultes pour défendre son héros. Les « soldats numériques » de QAnon sont les plus inquiétants. Ils sont prêts à suivre les appels à fusiller les traîtres lancés par le général McInerney. Les semaines à venir vont être encore plus tendues. Le spectre d’un scénario à la chilienne commence à flotter. Il reste à espérer que la sagesse des Républicains modérés empêchera les radicaux de bloquer l’investiture de Biden.

 Je trouve cela assez passionnant. J’apprends beaucoup sur les procédures judiciaires aux Etats-Unis, sur les divisions des Républicains, sur les méthodes de propagande numérique, les dénis obstinés de l’extrême-droite française… La bonne nouvelle ce matin est que la Californie vient de certifier les résultats plus tôt que prévu et que Biden dispose à présent du nombre suffisant de grands électeurs certifiés.

Le plus frappant, dans les commentateurs des trumpistes et de l’extrême droite française, est la conviction qu’ils ont que c’est la Cour suprême qui tranchera. Leur incapacité à comprendre le système fédéral est assez frappante et ils imaginent que la Cour Suprême est une sorte de cour d’appel ou d’ombudsman que l’on peut saisir n’importe comment. La stratégie de Giuliani est plutôt de faire pression sur les législateurs des Etats pour qu’ils désignent les grands électeurs sans tenir compte des résultats des votes, rendus du suspects par la supposée fraude massive. Mais c’est faire fi de la résistance de la majorité des élus républicains dans les Etats, qui déclarent vouloir respecter les votes. Si je vois bien, il n’y a guère qu’en Arizona que cela pourrait arriver.

Pour l’extrême droite française, Trump est avant tout un héro du souverainisme, de la lutte contre l’immigration et les « media mainstream ». Il est intéressant de voir que sur le compte du Comité Trump France, plus le temps passe et la défaite de Trump devient évidente, plus les messages postés par le détenteur du compte concernent l’actualité française traitée avec l’approche classique de l’extrême-droite.

5 décembre 2020

Peut être une image de feu

Quelque chose de pourri au Royaume de France (suite). Aujourd’hui nouvelles manifestations contre la loi sur la sécurité. Cette fois, je n’y participe pas. Je passe quelques minutes à regarder sur BFMTV la mise à sac d’une agence bancaire, avenue Gambetta. Vitres brisées, dossiers jetés sur la chaussée et grandes flammes de brasero. Gambetta; c’est un quartier plutôt populaire et je pense aux problèmes que tous ces dossiers brûlés vont représenter pour quelques dizaines de familles. Un quart d’heure plus tard, la manif descend l’Avenue de la République et je la regarde de la fenêtre. Soudain je réalise qu’il y a un feu sur notre trottoir. Des trottinettes électriques brûlent; Je n’aime pas les trottinettes électriques, mais je n’aime pas trop un feu au pied de l’immeuble. J’appelle les pompiers et je descend avec mon appareil. Notre voisin fleuriste et un jeune homme un peu rondouillard éteignent le foyer avec des sceaux d’eau. Des manifestants ironiques scandent « Eteignez les feux ! »; Les pompiers arrivent quelques minutes plus tard. Quelque part, le Général de Villiers prépare sa candidature aux prochaines présidentielles.

5 décembre 2020

Twitter m’envoie un « tableau de chasse » de mes signalements de messages haineux et autres. A quoi je perds mon temps…

6 décembre 2020

N’en déplaise à ceux qui voudraient embrigader Orwell à l’extrême-droite, ou dans je ne sais quel théorie superficielle de l’Etat profond, il se battit, durant la Guerre civile espagnole, dans les rangs du P.O.U.M, Parti ouvrier d’unification marxiste, qui s’opposait au Parti communiste stalinien. Mais il n’était pas sectaire et parle souvent avec respect et tendresse, dans « Hommage à la Catalogne » de ses compagnons d’arme anarchistes.

6 décembre 2020

Vie numérique dans la nuit d’hiver, vive variété d’ennui.

6 décembre 2020

Giuliani apporte une contribution décisive à la connaissance de la COVID-19 : la consommation excessive de bobards est un facteur important de risque.

7 décembre 2020

BFMTV pose la question « Les Blacks Blocs, un mouvement de ‘fils de profs’ ? ». Je voudrais rassurer mes amis : je ne suis pas black bloc.

7 décembre 2020

Peut être une image de 3 personnes et personnes assises
De droite à gauche : Michel Ciment, directeur de la revue Positif, Antonin Liehm, Kiril Razlogov, Directeur de l’Institut de recherches sur la culture de Moscou, et André Lange. Moscou, janvier 1991

Décidemment, une génération s’en va. Le grand intellectuel tchèque Antonin Liehm vient de nous quitter, à l’âge de 96 ans. Directeur du journal Literární noviny dans les années 60, il avait été une des figures de proue du Printemps de Prague, il s’était exilé en 1969 après l’occupation de son pays par les troupes du Pacte de Varsovie. Avec sa femme Mira il avait écrit un livre de référence sur les cinémas d’Europe de l’Est. Il s’est également fait connaître pour sa Lettre Internationale, une revue littéraire réunissant des écrivains de tous horizons qu’il a publiée en exil, à Paris entre 1984 et 1988. J’ai fait sa connaissance à Moscou en janvier 1991.

 C’est un de mes souvenirs les plus forts : janvier 1991, Kirill Razlogov nous a réuni dans un sanatorium dans la campagne enneigée à quelques dizaines de kilomètres de Moscou pour un colloque dans le cadre du « Festival des films interdits ». Nous savons que la guerre du Golfe a éclaté, mais nous n’avons aucune nouvelle de ce qui se passe. Quasi rien à manger, mais de la vodka et du thé à volonté. J’avais rendu Michel Ciment furieux en présentant les thèses d’Elihu Katz sur la lecture plurielle de « Dallas ». C’était irréel.

J’ai eu l’occasion d’inviter Antonin Liehm à un colloque à Montpellier. Il avait préfacé le Guide du cinéma et de l’audiovisuel en Europe centrale et orientale que nous avions été quelques uns à préparer. C’était un homme d’une culture extraordinaire, un esprit vif, une verve chaleureuse. Un bon vivant aussi, tout heureux de découvrir une bonne cuvée de Château de Flaugergues. La dernière fois que je l’ai vu, c’était à un colloque à l’Assemblée nationale, au moment où le gouvernement libéral tchèque ne faisait absolument rien pour le cinéma. Il disait : « je suis presque seul à me battre, dos au mur ».

Peut être une image de texte qui dit ’EUROCREATION PRODUCTION IDATE GUIDE DU CINÉMA ET DE L'AUDIOVISUEL EN EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE l'Antonin Liehm INSTITUT D'ETUDES SLAVES PARES’

7 décembre 2020

Une fois n’est pas coutume, je cite Michel Onfray, revenu d’Arménie avec la Covid-19 : « Mon premier mouvement consiste à joindre le professeur Raoult. Mon médecin entre en contact avec l’équipe marseillaise. Il a cru à l’hydroxychloroquine, y croit moins, voire n’y croit plus beaucoup, mais m’expose les faits: mon passé de cardiaque m’expose à un risque de mortalité induite par l’usage de ce médicament. «Torsades de pointe» est-il dit pour caractériser la mort qu’on risque en prenant cette thérapie dont on ne sait, finalement, si elle soigne ou non. Pour l’heure, je n’ai pas envie de mourir en martyr de l’hydroxychloroquine! Passer l’arme à gauche non pas à cause du Covid mais à cause du médicament censé le soigner, c’est plus d’ironie que je n’en peux ces temps-ci!« . La chute ravira Pascal Durand : « Je n’ai rien écrit depuis plusieurs semaines. Ça ne m’était jamais arrivé: c’est pour moi la punition la plus infernale. » Il dit avoir mis quatre heures pour écrire sont texte qui fait 5439 mots. Cela fait 22,6 mots à la minute.

7 décembre 2020

Tentative de discussion sur Twitter avec un bonapartiste trumpiste écologiste.

Peut être une capture d’écran de Twitter de texte qui dit ’STRAGIER Jefferson @STRAGIERJeffer2 11h En réponse à @histvnet Ah les Gilets Jaunes qui se sont fait éborgner, ont perdu des mains, etc. Vous avez raison... 000 Heureusement que vous ne vous mélangez pas au Peuple, vous finiriez rasé. D'ailleurs rien ne dit que vous soyez pas d'ici quelques années. Les collabos sont fatalement rattrapés... 1’

8 décembre 2020

Une question que je me pose est celle de savoir comment les antivax trumpistes ressentent le décret que Trump vient de signer aujourd’hui visant à donner aux Etats-Unis l’absolue priorité dans la livraison des vaccins. Logiquement, ils devraient être ravis.

Je suis focalisé sur Twitter et les recours désespérés des trumpistes. Ils viennent de perdre leur cinquantième procès et l’on attend dans la soirée les résultats de deux plaintes auprès de la Cour suprême qui seront probablement deux gifles complémentaires.

8 décembre 2020

Quelle belle journée : le Parquet qui requiert quatre ans de prison contre Sarkozy, Boris Johnson qui capitule sur l’accord avec la Commission européenne et la Cour suprême des Etats-Unis qui refuse de prendre en considération une plainte des Républicains visant à invalider les élections de Pennsylvanie.

8 décembre 2020

Les anciens présidents de l’American Bar Association et plus de 1000 juristes américains demandent à ce que Rudi Giuliani soit exclu pour introductions de « causes frivoles ». Je demande à Nicolas Thirion, Professeur de Droit à l’Université de Liège, si une telle notion existe en droit européen. Il me répond : « Il y a l’idée d’action téméraire et vexatoire mais l’expression « cause frivole » est plus sympathique. » Je commente : « Oui. Cela a un côté un peu Offenbach. »

9 décembre 2020

J’espère que ceci n’est pas le coup d’envoi d’une guerre civile.

Peut être une capture d’écran de Twitter de 2 personnes et texte qui dit ’Donald J. Trump @realDonaldTrump 14 min ๑00 If somebody cheated in the Election, which the Democrats did, why wouldn't the Election be immediately overturned? How can a Country be run like this? This claim about election fraud is disputed 10,3k い 11,9k Donald J. Trump #OVERTURN 43,6k @realDonaldTrump 2h 33,5k 7 37,5k ๑00 133,7k’

10 décembre 2020

Aucune description de photo disponible.

Notre bouleau d’hiver, confiné.

11 décembre 2020

Le gag de la journée : parmi les lettres d’Amici communiquées à la Cour suprême pour soutenir la plainte du Texas visant à faire invaliider les résultats dans quatre Etats gagnés par Biden, une lettre d’avocats des Etats de « Nouvelle Californie » et de « Nouveau Nevada ». Voilà qui va contribuer à renforcer la valeur de la plainte.

L’essentiel, c’est comment en sortir. La situation est de plus en plus tendue, les trumpistes et les démocrates se traitant mutuellement de traîtres et de félons. le paradoxe est que la démocratie américaine va (peut être ?, probablement ?) être sauvée par les Républicains modérés qui auront su résister aux pressions de Trump et qui restent loyaux aux résultats des élections. Lundi va être le jour crucial avec la réponse de la Cour fédérale et le choix des Grands électeurs. Une des nouveautés du jour est cet appel du député démocrate Bill Pascrell à exclure les 126 signataires de l’Amicus Brief, soutenant la plainte du Texas.

Le General Flynn souligne l’importance des « soldats numéiques ». Le concept est déjà importé en Europe. Je suis frappé de l’omniprésence des « soldats numériques » trumpistes francophones : sur le dossier des élections américaines ils ne doivent être que quelques centaines, regroupés en quatre ou cinq chapelles différentes. Tous avec des pseudos plus ou moins guerriers, des numéros matricules, deux ou trois sites web où ils vont chercher leurs arguments, slogans, etc. Ces soldats numériques vont être redoutables dans la prochaine élection présidentielle française.

12 décembre 2020

La bonne nouvelle du soir : la Cour suprême rejette la plainte du Texas et consorts. Débâcle juridique complète pour Trump et les siens.

12 décembre 2020

Je croyais que le rejet de la plainte du Texas par la Cour suprême allait calmer l’ardeur des trumpistes francophones. Eh bien non, ils ont déjà une moisson de fausses informations ou de positions de repli : – la décision de la Cour n’est que provisoire (ce qui est faux)- la décision de la Cour ne porte que sur la forme (« lack of standing »), oubliant de dire que les deux juges les plus conservateurs ont tenu à préciser que si la plainte avait été prise en considération, ils l’auraient rejetée sur le fond, – la décision vise à démontrer l’impartialité de la Cour pour mieux assurer ses décisions sur les prochaines plaintes qui vont arriver, notamment celles de Sidney Powell,- les juges sont corrompus- la Cour montre l’importance des tribunaux locaux où le combat continue (c’est l’argument de Giulini malgré les 56 procès déjà perdus…), après avoir défendu l’idée pendant un mois que le seul objectif des procès au niveau local était d’arriver à la Cour suprême;- Trump doit à présent recourir à la loi martiale- ce qui compte, c’est le vote du Congrès le 6 janvier (comme si il y avait encore moyen d’avoir des doutes sur le résultat). Il y aurait une véritable anthropologie du déni à écrire sur l’épisode historique de la défaite de Trump.

14 décembre 2020

Plaisir de retrouver cette photo, prise par mon cher père, il y a un demi-siècle.

Aucune description de photo disponible.

15 décembre 2020

J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille fans. (Attribué à André Stas).

15 décembre 2020

Un trumpiste belge : « Faut suivre les médias US non subventionnés et pas les médias comme CNN et autre RTBF. Rien n’est vrai dans ce qui se dit. » Je lui réponds : « Vous avez raison. En 1876, c’est Rutherford Hayes qui a été élu. Tous les livres d’histoire mentent à ce sujet. ».

16 décembre 2020

Je crois qu’il vaut mieux garder Facebook pour discuter avec ses amis et, si l’on veut croiser le fer, aller sur Twitter. Là, c’est vraiment la castagne. Je m’y suis beaucoup amusé ces dernières semaines. En un mois, j’ai reçu plus d’insultes que pendant toute une vie. Mais il n’y a rien de plus désorienté qu’un trumpiste agressif auquel on répond à ses insultes non avec une haine semblable à la sienne mais en se moquant de l’insulte même.

Comparé au champ de tir qu’est Twitter, Facebook est un lieu très doux, où l’on peut ne rencontrer que ses amis et les amis de ses amis.

17 décembre 2020

Je ne me suis toujours pas intéressé à l’arbre généalogique de la famille du petit Gregory.

18 décembre 2020

Je pense qu’il serait temps que je m’autoprocalme.

19 décembre 2020

L’image la plus populaire, depuis deux jours, chez les petits soldats numériques de Trump : César passant le Rubicon.

Peut être un dessin animé de vêtements d’extérieur

20 décembre 2020

Pourquoi personne ne m’a jamais parlé de la voix d’Elina Duni ?

20 décembre 2020

Je m’amuse beaucoup sur Twitter. La perle du jour, par une dame trumpiste acharnée, qui compte plus de 7000 « followers ». Le reste de sa propose est moins amusant : elle dénonce de manière répétée la mainmise des « Kazhars » sur le monde, ce qui est une manière assez grossière de contourner la loi Gayssot.

Peut être une capture d’écran de Twitter de 1 personne

27 décembre 2020

S’il monte trop haut, le jour risque de tomber comme la nuit.

31 décembre 2020.

En 1976 ou 1977, Robert Hossein était venu présenter sa mise en scène de « La p… respectueuse » de Sartre au Théâtre de la Place de Liège. Pour le Rotary Club. Cette semaine là Jacques Dubois nous avait introduit à l’analyse institutionnelle de Lourau et au concept de récupération. Avec Anne-Françoise Perrin,, Marie Devemy, Bernadette Saint-Remy et quelques autres, nous avions décidé d’aller chahuter cette récupération de l’oeuvre de Sartre pour les bonnes oeuvres d’une organisation réactionnaire. Nous avions distribué des tracts dans le hall d’entrée. L’un des slogans était « Cacher ce Hossein que je ne saurais voir ». Il était venu nous trouver, blessé et furieux. Il avait mal compris et pensait que nous protestions uniquement pour le prix des places. Grand prince, il nous invita à venir voir le spectacle quelques jours plus tard à La Louvière Le voyage en voiture fut très drôle. Je crois que c’est Marie qui conduisait. De la représentation ne me reste qu’un souvenir d’ennui.

31 décembre 2020.

En appelant ses supporters à manifester à Washington le 6 janvier Trump s’inspire-t-il de la Marche sur Rome de Mussolini ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.