France – Portugal

Je me souviens que dans son Napoleão, l’essayiste portugais Teixeira de Pascoaes raconte que des décennies après la défaite des troupes de Junot, on entendait encore les soldats de la Grande Armée hurler leur désespoir dans les montagnes du Minho.

Paris, 10 juillet 2016.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.