Journal du dimanche

Dimanche matin. Je vais à la boulangerie du coin acheter pain et croissants frais. Deux jeunes arabes souriantes sont de service. Sur le comptoir, une pile d’exemplaires du « Journal du dimanche », avec photographie pleine page de la fasciste blonde. « Un français sur trois est prêt à voter pour elle ». Je saisis le premier exemplaire de la pile, le retourne, le repose. La publicité de dernière page devient bien apparente, ce qui est l’essentiel, et le visage de la fasciste blonde disparaît. Une dizaine de personnes fait la queue derrière moi. Personne ne bronche.

Paris, 11 octobre 2015

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.