Amy

Amy en papillon (Camden, avril 2014).  Photo André Lange-Médart
Amy en papillon (Camden, avril 2014).
Photo André Lange-Médart

En voyant l’autre jour l’émouvant documentaire Amy d’Asif Kapadia, je me disais que j’avais été complètement inattentif à la fulgurante et dramatique carrière d’Amy Winehouse, que j’avais un peu trop rapidement renvoyé à ces phénomènes de mode de la scène musicale. Je ne suis même pas sûr de l’avoir identifiée lorsque je pris cette photo d’un hommage mural, en papillon, capté l’an dernier dans une rue de Camden, où commença sa fatale exploration de la drogue, sous l’influence de son grand amour, le minable Blake. Avoir été inattentif à Amy, quelle erreur ! Le film de Kapadia donne une image terriblement attachante de la chanteuse dont l’espièglerie un rien vulgaire était une magnifique révolte contre l’aliénation.

Mais surtout, oui surtout, quelle voix !

Paris, 26 juillet 2015.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.