Notre-Dame de Tournai derrière les barreaux.

Voyez l’album de photos ici

 Jeune notredame skateboardeuse. Tournai, juin 2015. Photo : André Lange-Médart

Jeune notredame skateboardeuse. Tournai, juin 2015.
Photo : André Lange-Médart

Honte à moi, je n’étais jamais allé à Tournai, qui n’est pourtant qu’à deux heures de route de Liège. Il aura fallu que je m’établisse à Paris pour finalement m’aventurer dans l’extrême ouest de la Wallonie.

Autant est déplaisant le fait de visiter une Capitale européenne de la Culture qui s’affiche comme une ville en attente, autant c’est un plaisir de voir une ville dont le trésor est un discret chantier. Chef d’oeuvre de l’art gothique wallon, la Cathédrale Notre-Dame de Tournai a été sévèrement ébranlée par la grande tempête qui a soufflé sur l’Europe en décembre 1999. A toute chose malheur est bon. La prise de conscience a suivi : la cathédrale a été classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO et de vastes travaux de réhabilitation ont été entrepris.  Malgré les travaux, ou peut-être grâce à eux, la visite fut une bonne surprise. Pas de touristes. Les photos nécessairement empêchées d’avoir la perfection triste des cartes postales. Panneaux, grillages, échafaudages, ouvriers à l’ouvrage : une cathédrale n’est jamais aussi photogénique que lorsqu’elle nous rappelle qu’elle est le fruit non d’un don de Dieu, mais du labeur des hommes.

Au pied du monument, une jeune femme glisse avec élégance sur une planche à roulettes. Cette jolie notredame offre un moment de grâce.

Voyez l’album de photos ici

Paris, 11 juin 2015.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.