« Clepsydre » de Camillo Pessanha.

‘Fonógrafo’, un poème daté de 1896 de Camilo Pessanha (1867-1926), le « Baudelaire portugais », sinologue et opiomane. Il aurait pu figurer dans ‘Stratégies de la musique’.

Fonógrafo

Vai declamando um cómico defunto.
Uma plateia ri, perdidamente,
Do bom jarreta… E há um odor no ambiente
A cripta e a pó — do anacrónico assunto.

Muda o registo, eis uma barcarola:
Lírios, lírios, águas do rio, a lua…
Ante o Seu corpo o sonho meu flutua
Sobre um paul — extática corola.

Muda outra vez: gorjeios, estribilhos
Dum clarim de oiro — o cheiro de junquilhos,
Vívido e agro! — tocando a alvorada…

Cessou. E, amorosa, a alma das cornetas
Quebrou-se agora orvalhada e velada.
Primavera. Manhã. Que eflúvio de violetas!

Phonographe

On entend déclamer un comique défunt.
Le public se met à rire, éperdument,
Du pauvre diable…Il y a dans l’air une odeur
De crypte et de poussière – de l’anachronique numéro.

Changement de registre, voici une barcarolle :
Des lys, des lys, la lune, les eaux du fleuve…
Devant le corps qui est le Sien flotte mon rêve,
Sur un marécage – extatique corolle.

Nouveau changement : trilles et vocalises
D’un clairon en or – le parfum des jonquilles,
Âpre et vif – qui entonne une aubade…

Silence. Amoureuse, l’âme des trompettes
S’est maintenant brisée sous un voile de rosée.
Printemps. Aurore. Ô ces effluves de violette.

(Traduction par MIchel Chandeigne et Ariane Witowski).

IMG_3360

"Clepsydre" de Camillo Pessanha (Montemor, mai 2015).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.