Arrivée à Paris.

L"inconnue de la Seine (Photo : André Lange-Médart)
L »inconnue de la Seine (Photo : André Lange-Médart)

Mes premières journées parisiennes sont gâchées par une grippe effroyable. Gorge en feu, respiration incertaine, corps branlant, idées grises. Je lis Les carnets de Malte Laurids Brigge, ce qui n’arrange pas les choses. Heureusement, j’ai plaisir à y retrouver des intimes : l’inconnue de la Seine, la Dame à la Licorne, la Religieuse de Beija.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.