Une coquetterie littéraire

Place Kleber, Strasbourg (Photo : André Lange-Medart).
Place Kleber, Strasbourg (Photo : André Lange-Medart).

Pour nos deux dernières nuits à Strasbourg, nous avons choisi un petit hôtel deux étoiles Place Kleber. C’est une coquetterie littéraire : au début de son autobiographie, Les mots, Jean-Paul Sartre se décrit, enfant, regardant, par la fenêtre de son hôtel, les armées prussiennes manoeuvrant sur la Place d’Armes. Un tram passe.

Strasbourg; 27 mars 2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.