Un quintette en Champagne

Beauté du brouillard lumineux dans les paysages invisibles de la Champagne. Confort triste d’un train allemand à grande vitesse. Je découvre les charmes de l’écoute musicale en format FLAC sur un baladeur DX50 qui m’arrive de Chine via Valencia. Enfin libéré du piège Apple ! Comment avons-nous supporté aussi longtemps les brumes indécises de itunes ? Fraîcheur et netteté des timbres du jeune quintette pour piano et instruments à vent de Beethoven. Cela pétille comme un Champagne bien frappé. Le brouillard s’est dissipé, ciel d’un bleu précis.

Entre Strasbourg et Paris, 15 octobre 2014.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.