La Belgique au pas des Valois

La lecture de La Princesse de Clèves a aussi des charmes historiques. Lors de son voyage en France, évoqué ici il y a quelques semaines, Charles Quint se prit d’amitié pour le Duc d’Orléans, troisième fils de François Ier, non sans vexer le Dauphin, le futur Henri II. Il se proposait de lui offrir sa fille en mariage, ainsi que le Duché de Milan et les Dix-Sept Provinces. On peut rêver de ce que serait devenue l’histoire des provinces belges si elles avaient été gouvernées par les Valois plutôt que par les Habsbourg. Mais le Dauphin et Diane de Poitiers s’opposèrent à ce projet et la guerre reprit entre la France et l’Empire. Le Duc Charles d’Orléans mourut le 9 septembre 1545 à l’âge de vingt-trois ans. La rumeur était « qu’il mourut de poison », mais Brantôme soutient que ce fut « de belle peste ».

Strasbourg, 10 septembre 2014.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.