Brume matinale sur le Père Lachaise

Corvée inédite : aller payer le stationnement de la voiture, garée au haut de la rue du Chemin Vert. Boulevard de Ménilmontant, une brume matinale s’élève parmi les arbres du Père Lachaise. C’est l’heure oú, avant l’arrivée des touristes, les esprits quittent le cimetière pour se répandre dans la ville. Il me vient l’idée de monter jusqu’au Mur des Fédérés. Juste en face, Jean-Baptiste Clément, Paul et Laura Lafargue, Paul Eluard, les notables du PCF, les monuments d’hommage au réseau Manouchian, avec quelques vers de l' »Affiche rouge », d’autres monuments aux déportés, aux victimes de la Shoah. Les esprits reviennent à leur place, tard dans la nuit, à l’heure des cauchemars.

Paris, 6 septembre 2014.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.