« My man of Strasbourg » (Stendhal)

Matin brumeux. Pour me réveiller, j’ouvre au hasard le 1er volume de la Correspondance de Stendhal qui traîne sur mon bureau. Page 105. Lettre à Adolphe de Mareste, Milano, 27 mars 1821 : « D’où vient la chute des fonds de 83 à 79 ? Si vous avez Love, scrivete mi subito and give to Chanson; my man of Strasbourg is very honest. I do not understand his conduct ».

Il y aurait donc des Strasbourgeois capables de mauvaise conduite. Je ne comprends pas, cher ami.

Strasbourg, 1er août 2014.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.