Amazones luxembourgeoises

Touriste dans ma propre ville, j’y cherche, comme ailleurs en Europe, un peu de traces patrimoniales à emporter pour enrichir mes collections. Les petits disquaires que je fréquentais pendant la rédaction de mes Stratégies de la musique ont disparu depuis longtemps. Reste la FNAC de la Place Saint-Lambert. Ysaïe ? Néant. Lekeu ? Bernique ! Philippe Boesmans ? Inconnu au bataillon. La préposée au rayon classique partage mon dépit : « C’est la distribution : on ne nous propose rien. Et comme c’est rare qu’on nous les demande…Est-ce que vous connaissez César Franck ?« . Moi, gentiment agacé : « Je dois bien avoir quatre versions de la sonate« . Je m’enquiers d’Henri Vieuxtemps, dont France-Musique vient de vanter une intégrale des concertos pour violon. Elle m’en trouve les références : « Nous pouvons les commander… » Je perds patience. Finalement, de Vieuxtemps, je déniche les concertos pour violoncelle, dont j’ignorais l’existence, et cela se révèle une très belle surprise : ils tiennent très bien l’autoroute, à travers les Fagnes et les Ardennes.

Puis je traverse le Grand-Duché de Luxembourg, vaste contrée où règnent les Amazones fiscalement optimisées et dont les longues traines chatoyantes satisferont mes perverses quêtes identitaires. Les routiers macédoniens s’arrêtent dans ce pays pour y acheter des Malboro, par cartons entiers.

Entre Liège et Strasbourg, 3 mai 2014.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.