Aragon « Lettres à André Breton ».

 André Lange-Médart lisant la correspondance d'Aragon à André Breton. (Paris, Noël 2011). (Photo : Leah Hervais).

André Lange-Médart lisant la correspondance d’Aragon à André Breton. (Paris, Noël 2011). (Photo : Leah Hervais).

Dès la première lettre (18 mai 1918) : « Entre autres BOBARDS (je parle comme un militaire), Valery Larbaud serait à Paris. Si vrai, je le connaitrai. Prétexte ? Tu me le fourniras« .

L’admiration du jeune Aragon pour Valery Larbaud (qui fut le véritable découvreur de Lautréamont) est une des révélations de cette correspondance.

Quelques années plus tard, dans une lettre à Jean Paulhan, après la parution du Traité du style, Larbaud aura la dent dure contre Aragon.

Paris, 25 décembre 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.