Le Douro à Peso da Regua.

 Le Douro à Peso da Régua (Photo : André Lange-Médart)

Le Douro à Peso da Régua (Photo : André Lange-Médart)

Friselis de lumière sur le fleuve, vignes en pergola, orangers et citronniers généreux ainsi qu’on les voit dans les miniatures perses, bougainvilliers mauves et magenta, hydranges plus bleues que le ciel, autres fleurs mystérieuses, aux noms inconnus, revenues de qui sait quel voyage aux Indes. Et le Douro, majestueux dans ses méandres, peu pressé de passer sous le pont Eiffel, destin inévitable, mais encore si lointain.

Péso da Regua, 8 août 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.