« Le point de vue du cygne »

Les 3 et 4 avril 2009 a eu lieu à Strasbourg un sommet de l’OTAN. Cet événement exceptionnel a mis la capitale alsacienne en état de siège. Le Sommet se déroulait au Palis des Congrès, à quelques centaines de mètres de la maison où nous habitions alors.  La valse nocturne des hélicoptères, qui amenaient les personnalités en provenance de Baden-Baden, nous empêcha de dormir. J’ai réalisé un reportage photographique que l’on pourra trouver ici.

Le sommet avait suscité une importante mobilisation des pacifistes, parmi lesquels s’étaient infiltrés quelques casseurs, anarchistes ou autonomistes. Le samedi 4 avril, ayant observé, peu après 14 heures, une colonne de fumée venant du quartier du Port où se déroule la manifestation, Mina et moi décidons d’aller voir ce qui se passe. A 14 h. 42 nous arrivons près du Pont d’Anvers, tenus par une colonne de CRS. De l’autre côté du pont, depuis plus d’une heure, les casseurs anarchistes cagoulés de noir occupent le terrain. Ils ont mis le feu à l’ancien poste de douane et à une pharmacie. Ils ont pillé l’Hôtel Ibis, qui est également en feu.

Lorsque nous arrivons Avenue de la Forêt noire, une certaine confusion semble exister parmi les CRS. Les camionnettes, curieusement orientées vers le centre ville, vont quitter le pont. CRS, manifestants qui n’ont pu rejoindre le cortège et badauds se mêlent. Les camionnettes quittent le pont. Des renforts arrivent en courant et les camionnettes reprennent position sur le pont.

Vers 15 h. 15, nous descendons vers le Quai des Belges, qui est un meilleur poste d’observation. Comme on le voit sur les images, la manifestation qui passe sur l’autre rive est paisible, mais vers 15 h. 20 les anarchistes viennent se mêler au cortège et lancent des pierres. Les CRS lancent des gaz lacrymogènes. Un cocktail molotov s’écrase sur l’avant du pont. Vers 15 h. 28, au moins un projectile tombe dans le groupe des badauds, provoquant une légère panique.

La manifestation avance tandis que les anarchistes occupent le talus et une péniche pendant quelques instants. A 15 h. 34, un homme vêtu de noir fait le saltimbanque, tout en jetant quelques pierres vers les CRS. A 15 h. 41, la colonne de CRS avance sur le pont et les cygnes reprennent position.

La manifestation a créé d’importants dégâts. Quelques jours plus tard, nous allons visiter les lieux, pour un nouveau reportage photographique, que l’on trouvera ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.