« Il reste deux fauteuils »

Une lettre des bords de Meuse, avril 2006

A l’occasion d’un retour au pays, je filme les lieux de mon enfance et de mon adolescence : rues de la banlieue ouvrière de Seraing et d’Ougrée, la maison familiale à Angleur, le quartier de Kinkempois, rues de Liège. Evocation de mes deux grands-pères et de mon père.

31 minutes.

Images : André et Mina Lange
Montage : André Lange

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.